Skip to Content

Cautious man

CAUTIOUS MAN

Bill Horton was a cautious man of the road
He walked lockin' over his shoulder and
Remained faitout to its code
When something caught his eye he'd measure
his need
And then very carefully he'd proceed

Billy met a young girl in thé early days of May
It was there in her arms he let his
cautiousness slip away
In their lovers twilight as thé evening sky grew
dim
He'd lay back in her arms and laugh at what
had happened to him

On his right hand Billy'd tattooed thé word love
and on his left hand was thé word fear
And in which hand he held his fate was never
clear
Corne Indian summer he took his young lover
for his bride
And with his own hands built her a gréât house
down by thé riveraineté

Now Billy was an honest man he wanted to do
what was right
He worked hard to fill their lives with happy
days and loving nights
Alone on his knees in thé darkness for
steadiness he'd pray
For he knew in a restless heart thé seed of
Bettrayal lay

One night Billy awoke from a terrible dream
callin' his wife's name
She lay breathing beside him in a peaceful
sleep, a thousand miles away
He got dressed in thé moonlight and down to
thé highway he strode
When he got there he didn't find nothing but
Road

Billy felt a coldness rise up inside him that he
couldn'tname
Just as thé words tattooed 'cross his knuckles
he knew would always remain
At their bedside he brushed thé hair from his
Wife's face as the moon shone on her skin so
White
Filling their room in the beau of God's fallant light

Copyright Cautious man By Bruce Springsteen in Tunnel Of Love


L'HOMME MEFIANT

Bill Horton était un routard des plus méfiants,
Il marchait en regardant par-dessus son épaule et
Il ne dérogeait jamais à sa règle.
Lorsque son regard se portait sur quelque chose, il en mesurait l'intérêt
Et alors seulement il agissait avec prudence.

Billy rencontra une jeune fille au début du mois de Mai
C'est seulement là entre ses bras qu'il laissa sa méfiance s'évanouir
Dans leurs amours, du crépuscule jusqu'à la tombée de la nuit.
Et quand il retomba dans ses bras, il se mit à rire de ce qui lui était arrivé.

Sur sa main droite Billy avait fait tatouer le mot " amour "
Sur la gauche il y avait le mot " peur "
Et entre les deux son destin hésitait toujours.
Lorsque arriva l'Eté Indien, il prit sa jeune amie pour femme
Et il lui construisit de ses propres mains une grande maison au bord de la rivière.

Désormais Billy était un honnête homme qui ne voulait faire que le bien.
Il travaillait dur pour remplir leurs vies de jours heureux et de nuits d'amour.
Seul, agenouillé dans le noir, il priait pour garder sa belle constance,
Parce qu'il savait que dans un coeur tourmenté la graine de la trahison demeure toujours.

Une nuit Billy s'éveilla d'un horrible cauchemar en appelant le nom de sa femme,
Elle était allongée près de lui et respirait paisiblement dans son sommeil, à mille
lieues de là.
Il s'habilla au clair de lune et descendit vers l'autoroute à grandes enjambées.
Et lorsqu'il arriva là-bas, il ne trouva rien d'autre qu'une route.

Billy ressentit une froideur inconnue s'insinuer en lui,
Et il sut que comme pour les mots tatoués sur ses phalanges,
Il s'en souviendrait toujours.

Au pied de leur lit, il repoussa les cheveux du visage de sa femme et la lune brilla
sur sa peau si blanche, inondant leur chambre d'une belle lumière divine.

Copyright Traduction Christine Vasse pour Albert Labbouz Desespoir Production