Skip to Content

Prologue

Durant les longs intervalles entre mes sorties d'albums, alors que je passais de plus en plus de temps en studio, quand je rencontrais un fan il me demandait souvent : " Qu'est-ce que vous et vos gars pouvez bien y faire ? ".

J'ai souvent moi-même réfléchi à la question.
Ce que nous faisions là-bas, c'était beaucoup de musique, beaucoup plus de musique que je ne pourrais jamais en utiliser. Et le résultat, c'est que mes albums sont devenus une série de choix - que garder, que jeter ? - J'ai pris mes décisions selon le point de vue créatif que j'avais sur le moment, selon le sujet sur lequel je voulais me focaliser, ou selon ce que je voulais exprimer musicalement ou émotionnellement.
Dans certains cas, comme sur " Darkness of the edge of Town " , " Nebraska ", ou " The Ghost of Tom Joad ", ces choix cristallisaient l'album que j'étais en train de faire. Avec le recul, sur certains de mes autres disques, les raisons pour lesquelles je devais choisir telle chanson plutôt qu'une autre ont beaucoup moins d'importance.
Une des conséquences de travailler ainsi fait qu'il y a eu beaucoup de musique, incluant quelques-unes de mes chansons préférées, qui sont restées inédites.
Cette collection comprend tout, depuis les premières notes que j'ai chanté dans un studio d'enregistrement à Columbia, mon travail ancien et récent avec le E-Street Band, en passant par ma musique des années 90. C'est la route secondaire de certaines destinations vers lesquelles j'ai voyagé pour arriver à mes albums, c'est une invitation dans les studios lors des nombreuses nuits que nous avons passés à faire de la musique, à la recherche des disques que nous vous avons offert. Je suis heureux de pouvoir enfin partager cette musique; voilà un peu de ce qui avait été laissé de côté.

Bruce Springsteen  Septembre 1998

Copyright Christine VASSE pour Albert Labbouz Desespoir productions