Skip to Content

The Last Carnival

 

The Last Carnival
 
Sundown, sundown
They're taking all the tents down
Where have you gone my handsome Billy?
 
Sundown, sundown
The carnival trains' leavin' town
Where are you now my darlin' Billy?
 
We won't be dancing together on the high wire
Facing the lions with you at my side anymore
We won't be breathin' the smoke and the fire
On the midway
 
Hangin' from the trapeze my wrists waitin' for your wrists
Two daredevils high up on the wall of death
You throwin' the knife that lands inches from my heart
Sundown
 
Moonrise, moonrise
The light that was in your eyes 
Has gone away
 
Daybreak, daybreak
The thing in you that made me ache
Has gone to stay
 
We'll be riding the train without you tonight
The train that keeps on movin'
Its black smoke scorching the evening sky
A million stars shining above us like every soul livin' and dead 
Has been gathered together by a God to sing a hymn over your bones
 
Sundown, sundown
Empty are the fairgrounds
Where are you now my handsome Billy?
 
Copyright © 2009 Bruce Springsteen (ASCAP)
© 2009 Thrill Hill Productions, Inc. - Powered by Signatures Network
 

Dernier Carnaval
 
Soleil couchant, soleil couchant
Ils démontent toutes les tentes
Où es-tu passé, mon Billy magnifique ?
 
Soleil couchant, soleil couchant
Le train du carnaval quitte la ville
Où t’es, maintenant, mon Billy chéri ?
 
Nous ne danserons plus ensemble sur le fil, en haut
N’affrontant plus les lions avec toi à mes côtés
Nous ne respirerons plus la fumée et le feu 
En pleine fête foraine
 
Suspendus aux trapèzes mes poignets attendant les tiens
Deux démons tout là-haut au dessus du mur de la mort
Toi lançant le couteau qui atterrit à quelques centimètres de mon cœur
Soleil couchant
 
Lune montante, lune montante,
La lumière qui était dans tes yeux
S’en est allée
 
Point du jour, point du jour
Ce truc en toi qui me fait souffrir
Est là pour longtemps
 
Nous avons chevauché le train sans toi ce soir
Ce train qui ne s’arrête pas
Sa noire fumée écornant le ciel du soir
Un million d’étoiles brillant au dessus de nous, comme toutes les âmes, vivantes et mortes,
Ont été rassemblées par un Dieu pour chanter un cantique au dessus de nos os
 
Soleil couchant, soleil couchant
Les lieux de foire sont vides
Où es-tu passé, mon Billy magnifique ?
 
COPYRIGHT Traduction de Claire Morand pour Albert Labbouz Desespoir production