Skip to Content

The Wall

"The Wall"

 
Cigarettes and a bottle of beer, this poem that I wrote for you
This black stone and these hard tears are all I got left now of you
I remember you in your Marine uniform laughin', laughin' at your ship out party
I read Robert McNamara says he's sorry
 
Your high boots and striped T-shirt, Billy you looked so bad
You and your rock-n-roll band, you were best thing this shit town ever had
Now the men who put you here eat with their families in rich dining halls
And apology and forgiveness got no place here at all at the wall
 
I'm sorry I missed you last year, I couldn't find no one to drive me
If your eyes could cut through that black stone, tell me would they recognize me
For the living time it must be served, the day goes on
Cigarettes and a bottle of beer, skin on black stone
 
On the ground dog tags and wreaths of flowers, with ribbons red as the blood
Red as the blood you spilled in the Central Highlands mud
Limousines rush down Pennsylvania Avenue, rustling the leaves as they fall
And apology and forgiveness got no place here at all
Here at the wall
 
Copyright  Bruce Springsteen in High Hopes
( idea and tittle : Joe Grushecky)
 

« LE MUR »

 
Cigarettes et une bouteille de bière, ce poème que j'ai écrit pour vous
Cette pierre noire et ces larmes dures sont tout ce qu'il me reste maintenant de vous
Je me souviens de vous dans votre uniforme de Marine riant , riant à la fête de départ de votre vaisseau
J'ai lu  que Robert McNamara dit qu'il est désolé
 
Vos bottes et T-shirt rayé, Billy vous paraissiez si méchant
Vous et votre groupe de rock-n-roll , vous étiez la meilleure chose que cette ville de merde n’a jamais eu
Maintenant, les hommes qui vous ont mis ici mangent avec leurs familles dans de riches salles à manger
Et ni des excuses ni le pardon n’ont de place ici 
Sur le mur
 
Je suis désolé de vous avoir manqué l'année dernière , je n'ai pas pu trouver personne pour me conduire
Si vos yeux ne pouvaient couper à travers cette pierre noire, dites-moi sauraient-ils me reconnaître
le temps de vie doit être servi, les jours s’en vont
Des Cigarettes et une bouteille de bière, une peau sur la pierre noire
 
Sur des étiquettes des chiens moulus et des couronnes de fleurs , avec des rubans rouges comme le sang
Rouge comme le sang vous avez renversé dans les boue des Central Highlands
C’est le rush des Limousines sur Pennsylvania Avenue, le bruissement des feuilles comme elles  tombent
Et ni des excuses ni le pardon n’ont de place ici
Ici, sur le mur
 
Traduction Copyright Albert Labbouz pour desespoir productions
 
( si quelqu’un a mieux pour on the ground dog tags…)