Skip to Content

Youngstown

YOUNGSTOWN

Here in northeast Ohio
Back in 1803
James and Dan heaton round the ore
That was lining yellow creek

They built a blast fumace
Here along the shore
And they made the cannonballs
That helped the Union win the war

Here in Youngstown
Here in Youngstown
My sweet Jenny l'm sinking down
Here darlin' in Youngstown

Well my daddy worked the fumaces
Kept them hotter than hell
I come home from 'nain worked my way to scarfer
A job that 'd suit the devil as well

Well taconite coke and limestone
Fed my children and made my pay
Them smokestacks reaching like the arms of god
Into a beautiful sky of soot and clay

Here in Youngstown
Here in Youngstown
My sweet Jenny I'm sinking down
Here darlin' in Youngstown

Well rny daddy come on the Ohio works
When He'd come home from world war 2
Now the yard's just scrap and rubble
He said them big boys did what Hitler couldn't do

Well these mills they built the tanks and bombs
That won this country's wars
We sent our sons to Korea and Vietnam
Now we're wondering why they were dying for

Here in Youngstown
Here in Youngstown
My sweet Jenny I'm sinkin down
Here darling in Youngstown

From the Monongahela valley
To the Mesabi iron range
To the coal mines of Appalachia
The story's always the saine

Seven hundred tons of metal a day
Now gir you tell me the world's changed
Once I made you rich enough
Rich enougb to forget my name


And Youngstown
And Youngstown
My sweet Jenny l'm sinking down Here darling in Youngstown

When I die I don't want no part of heaven
I would not do heaven's work well
I pray the devil comes and takes me
To stand in the fiery fumaces of hell

Youngstown By Bruce Springsteen in The Gohst of Tom Joad

YOUNGSTOWN

Ici dans le Nord Est de l'Ohio, c'était en 1803
James et Dan Heaton dÇcouvrirent le minerai qui deviendrait la ligne du
yellow Creek
Ils construisirent un haut fourneau, ici le long de la Côte
Et produirent des boulets de canon pour aider l'Union à gagner la Guerre

Ici à Youngstown
Ma chère Jenny je suis en train de sombrer
Ici chérie à Youngstown

Alors mon père travaillait aux fourneaux
Qui le gardait plus au chaud que l'Enfer
Je rentrai à la maison en revenant du Vietnam
En faisant tout mon possible pour me cacher
Du travail qui aurait convenu tout aussi bien au diable
Taconite, charbon et pierres fondues
Nourrissent mes enfants et font ma paye
Leurs cheminées de fumée me rattrapent comme les bras de Dieu
Dans un ciel magnifique de terre et de suie

Ici Ö Youngstown
Ma chère Jenny je suis en train de sombrer
Ici chérie Ö Youngstown

Mon père arriva sur le marché du travail de l'Ohio
Quand il est revenu de la deuxième Guerre Mondiale
Alors que le chantier n'était juste qu'un amas de détritus et de rocailles
Il a dit "leurs costauds ont fait ce qu'Hitler ne pouvait faire"
Ces usines qui ont construit les tanks et les bombes
Et qui ont gagné cette guerre entre les pays
Nous avons envoyé nos fils pour la Corée et le Vietnam
Maintenant nous nous demandons pourquoi ils sont morts

Ici à Youngstown
Ma chère Jenny je suis en train de sombrer
Ici chérie Ö Youngstown

De la Vallée Monoghela jusqu'à la région d'acier de Messabi
Et jusqu'aux mines de houille des Appalaches
L'histoire est toujours la même
Sept cent tonnes de métal par jour
Maintenant monsieur dites moi que le monde a changé
Une fois que j'ai fait de vous un homme assez riche
Assez riche pour oublier mon nom


Ici à Youngstown
Ma chère Jenny je suis en train de sombrer
Ici chérie Ö Youngstown

Quand je mourrais je ne veux pas ma part de Paradis
Et je ne voudrais pas oeuvrer pour les pauvres du Paradis
Je prie le Démon qu'il vienne et me prenne
Pour me dresser sur les flamboyants fourneaux de l'Enfer

Youngstown By Bruce Springsteen in The Ghost of Tom Joad Traduction Olivier
Soler

YOUNGSTOWN

Ici, au nord est de l'Ohio,
En 1803,
James et Dan Heaton ont découvert la mine
Qui longeait Yellow Creek

Ils ont construit des hauts-fourneaux
Ici, le long de la côte
Et ils ont fabriqué les boulets de canons
Qui ont permis à l'Union de gagner la guerre.

Ici à Youngstown
Ici à Youngstown
Ma douce Jenny, je suis en train de couler
Ici, chérie, à Youngstown.

Mon père travailla aux fourneaux
Il y entretint un feu d'enfer
Je suis rentré du Vietnam et me suis efforcé de me plier
A un travail qui irait tout autant au diable.

Le charbon et la pierre calcaire
Ont nourri mes enfants et payé mon salaire
Ces cheminées atteignant, comme les bras de Dieu
Un ciel magnifique de suie et d'argile.

Ici à Youngstown
Ici à Youngstown
Ma douce Jenny, je suis en train de couler
Ici, chérie, Ö Youngstown

Mon père est allé aux chantiers de l'Ohio
En rentrant de la seconde guerre mondiale
Maintenant le chantier est désaffecté, il a dit
"Ces garçons ont réussi là ou Hitler a échoué

Ces fours ont fabriqué les chars et les bombes
Qui ont gagné les guerres de ce pays.
Nous avons envoyé nos fils en Corée et au Vietnam
Maintenant nous nous demandons pourquoi ils sont morts.

Ici à Youngstown
Ici à Youngstown
Ma douce Jenny, je suis en train de couler
Ici, chérie, à Youngstown

De la vallée de la Monotigahela
Aux aciéries de Mesabi,
Ou aux mines de charbon des Appalaches,
C'est toujours la même histoire.

Sept cents tonnes de métal par jour,
Monsieur, vous me dites que le monde a changé,
Maintenant que je vous ai rendu assez riche,
Assez riche pour oublier mon nom.

Et Youngstown
Et Youngstown
Ma douce Jenny, je suis en train de couler
Ici, chérie, Ö Youngstown

Quand je serai mort, je ne veux pas d'une place au paradis
Je n'y remplirai pas ma tâche convenablement
Je prie pour que le malin vienne et m'emmène
Dans les fournaises ardentes de l'enfer.

Youngstown By Bruce Springsteen. Traduction: Hugues Barrière pour Désespoir Productions