Skip to Content

Sur la route avec Springsteen - Interview


Pourquoi avoir écrit ce roman ?
Interview croisée entre Olivier Démoulin et Albert Labbouz

Pourquoi avoir écrit ce roman "Sur la route avec Springsteen" ?

Olivier Démoulin, détaillez-nous quelques raisons majeures.


1) Parce que je suis un "fan lambda" !

"Aujourd'hui âgé de 42 ans, je suis mordu de Springsteen depuis mes 15 ans.
Je suis un fan "comme les autres", donc différent des autres ! - puisque, me semble-t-il, chaque fan se construit une relation particulière avec son propre Springsteen. 
Ce lien unique que chacun entretient avec un artiste de cette trempe est le coeur de "Sur la route avec Springsteen".
J'ose espérer que mes personnages imaginaires créeront des résonances chez tous les passionnés de Bruce et du E Street Band."


2) Parce que "The River" !

"C'est mon disque préféré. Faire de ce double album, pas forcément le plus connu du Boss, le coeur d'un roman me semblait original. 
Et remettre au goût du jour une pépite comme "Point Blank" ne me semble pas condamnable !"


3) Parce que "The Promise" !

"Doit-on écrire un roman sur Springsteen quand on est "fan absolu", c'était le cas lorsque j'étais plus jeune, ou quand, l'âge aidant, on se croit un peu plus "mature" vis-à-vis de sa passion ?
En 2009, j'ai franchement été déçu par l'album "Working On A Dream".
Quand le coffret "The Promise" est sorti fin 2010, je me suis rué dessus. Quand j'ai vu sur scène cette version de "Point Blank" de 1978 (que je connaissais déjà par des bootlegs), j'ai "bêtement" pleuré comme un gosse... et la trame de mon roman est presque arrivée dans la foulée."


4) Parce que "Aux bons soins de Lénine" !

"Non, bien sûr, Springsteen n'a rien à voir avec Lénine ! 
Mais, en 2010, au dos de mon roman "Aux bons soins de Lénine", mon éditeur GRRR...ART a voulu mentionner quelques unes de mes passions, dont Springsteen.
Résultat : lors de mes séances de dédicaces, des lecteurs, habituels ou pas, m'ont demandé pourquoi je n'écrirais pas un jour un roman à son sujet. 
Je me suis rappelé qu'en effet, même si les auteurs (et pas seulement américains) citant le Boss dans leurs romans restent légion, je n'avais jamais lu un roman 100% Bruce pouvant me contenter en tant que lecteur.
J'ai peut-être tout simplement écrit le roman que je rêvais de lire ! Du coup, je regrette presque de ne pouvoir le découvrir aujourd'hui en tant que "vrai lecteur" !"



Pourquoi Lire et/ou acheter sur la route avec Springsteen d’Olivier Démoulin

4 raisons majeures par Albert Labbouz.


1) Parce que Growin’up

Quand on est un admirateur du Boss, ça ne date pas d’hier. Des milliers d’entre vous ont grandi avec Springsteen, comme les héros ou les antihéros du livre (Valentine et Daniel) qui ont compris qu’ils apprendraient plus dans une chanson de Springsteen que dans toute une vie. Comme eux, vous avez eu 17 ans et vous avez cru à vos rêves sur Rosalita ou Thunder Road. Et comme eux vous avez cherché l’amour qui parfois vous a filé entre les mains. Come on Rise up, vous vous l’êtes dit plus d’une fois au plus sombre de certaines épreuves. Je me trompe ?


2) Parce que Born to Run

On a tous été et, peut être, le sommes nous encore, des êtres nés pour courir, nés pour fuir, nés pour aller plus loin, des êtres de passion, d’espérances, de luttes à la recherche d’une terre d’amour et de rêve. Tous à la recherche d’une Lucky Town aveuglés par la lumière ou assis épuisés au bord d’une rivière. Et à chaque fois ce cœur sauvage quand le jour s’ensoleille de nouveau après la pluie nous pousse vers ce lieu où une Mary nous enivre et où nous cherchons un peu d’une Human touch.
Page après page, vous êtes Valentine ou Daniel traversant vos rues de Philapdelphie pour accoster sur une terre si longtemps promise.

3) Parce que Independance Day

Dire au revoir à l’enfance, se racheter des conflits parentaux, assumer ses choix je parie que tous ceux qui aiment Springsteen sont passés par là, et ont des tonnes de choses à raconter avec en filigrane une chanson de Springsteen depuis Freehold jusqu’à The promise. Tous ceux et celles qui n’ont pas loupé un concert français se souviennent des êtres croisés, revus, aimés aussi au fil des années. Comme dans le roman d’Olivier Démoulin, on est là pas très loin à St Ouen, à La Courneuve, à Bercy, au Palais des Congrès, aux vieilles Charrues. Ce sont des moments de notre vie et dans ce come back on revoit des êtres chers, disparus qui nous sussurent : Just say Good Bye… it’s independant day.


4) parce que at last but Not Least… Because the night

Les deux personnages de l’histoire Valentine et Daniel sont des morceaux de nous. Tout au long de ce livre, le premier du genre, (ni une nouvelle biographie, ni un essai rock and rollesque, ) on est sûr de les connaître, on est sûr qu’ils croisent des fans que nous avons croisés : ce vendeur de bootlegs, ou ce mec qui nous refile un faux autographe. Olivier Démoulin nous a filmé à notre insu sur 3 décennies Springsteenienne. Il nous touche Point Blank, car les images sont intactes. On a du mal à se dire que ça fait + de 30 ans déjà qu’on vit avec lui, qu’il est à nos côtés. Et enfin et non des moindres, à chaque chapitre on entend le saxo de Clarence comme une longue plainte d’espoir dans la nuit. Cette nuit qui n’appartient, bien sûr qu’a ceux qui aiment.

———————————————————————————————————————

ALLEZ A LA RENCONTRE D'OLIVIER DÉMOULIN, vous l'avez sûrement croisé sur une route pour… quelque part.

 

  • SEPTEMBRE 2011

- Fête de LHuma, Parc de La Courneuve (93) : samedi 17 et dimanche 18.

- Leclerc de Laval (53) : vendredi 23 et samedi 24.

- Cultura de Toulouse-Balma (31) : mardi 27, mercredi 28, jeudi 29, vendredi 30.

  • OCTOBRE 2011

- Cultura de Toulouse-Balma (31) : samedi 1er.

- Salon du Livre « La 25ème Heure », Le Mans (72), samedi 8 et dimanche 9.

- Cultura de La Rochelle-Puilboreau (17) : vendredi 14 et samedi 15.

- Super U de Craon (53) : mercredi 19.

- Cultura de St-Malo (35) : mardi 25, mercredi 26, jeudi 27, vendredi 28, samedi 29.

  • NOVEMBRE 2011

- Intermarché de St-Fort/Château-Gontier (53) : samedi 5.

- Cultura de Rennes-Chantepie (35) : mardi 8, mercredi 9, jeudi 10, vendredi 11, samedi 12.

- Cultura de Bordeaux-Mérignac (33) : mercredi 16, jeudi 17, vendredi 18, samedi 19.

- Salon du Livre de Colmar (68), samedi 26, dimanche 27.

- Cultura de St-Nazaire/Trignac (44) : mercredi 30.

  • DECEMBRE 2011

- Cultura de St-Nazaire/Trignac (44) : jeudi 1er, vendredi 2, samedi 3.

- Cultura de Chambray-les-Tours (37) : mardi 6, mercredi 7, jeudi 8, vendredi 8, samedi 10.

- Mag Presse (Carrefour Market) de Château-Gontier (53) : mercredi 14.

- Cultura de Cholet (49) : vendredi 16, samedi 17.

- Cultura de Limoges (87) : mardi 20, mercredi 21, jeudi 22, vendredi 23, samedi 24.